Mon inspiration

 

Née en Corée, baignée dans cette civilisation pour laquelle la céramique est si importante, j’étais prédisposée à faire une rencontre passionnante.

 

C’est pendant ma formation d'archéologue sur le terrain qu’ elle eut lieu : des tessons, rarement des pièces intactes, mais toujours les traces de la main de l'homme à travers le temps.

 

L’envie d’être et de faire partie intégrante de cette tradition, pour créer et engendrer à mon tour cette éternité. 

 

Les enseignements infiniment précieux de Helena Klug et de Augusto Tozzola m'ont donné  la possibilité d’exprimer, de créer et de continuer à chercher.

 

Chercher, et chercher toujours, et en particuliers de nouveaux émaux qui donnent aux céramiques leur unicité.